12F

Flottille AC2 / 12F


Le 1er Octobre 1938, est créée à Hyères, une seconde escadrille de chasse incorporée à la flottille du Béarn, l'AC2.
Son insigne deviendra également célèbre, le canard fusilier-marin.
Il ornera d'abord la dérive des Dewoitine 376 mis à leur disposition, puis, des Potez 631 récupérés de l'armée de l'Air au début de 1940, lorsqu'elle est incorporée à la flottille F1C, en compagnie de l'AC1.

Elle se battra aussi avec vigueur à partir de Calais-Marck, au moment de l'attaque nazie, malgré un matériel inadapté.
Repoussée sur Cherbourg-Querqueville par l'avance ennemie, elle est alors transformée sur Bloch 151, ce qui ne présente guère une amélioration dans ses conditions de combat.
L'AC2 sera la seule escadrille française à oser faire traverser la Méditerranée à trois exemplaires de Bloch 151 lors de la débâcle.
En Algérie, elle devient 2AC le 1er août 1940, le canard s'installant alors sur des Dewoitine 520. Renommée 2C le 1er Octobre 1943, elle est dissoute à Lartigue le 15 Mai 1944 par pénurie d'avions.

Il faudra attendre le premier août 1948, pour voir créer à Hyères la 12F, par fractionnement de la 1F, la nouvelle venue reprenant traditions et insigne de l'AC2 de 1938, 10 ans auparavant.
Equipée de Seafire se révélant rapidement à bout de souffle, le canard perd ses couleurs chatoyantes à partir de juin 1950 en s'installant sur les Hellcat en juin 1950, gardant cette neutralité de ton sur les Corsair touchés à Karouba en juillet 1953.
Bien sûr, la flottille 12F participera aux combats d'Indochine où elle gagnera une Croix de Guerre des T.O.E., suivent l'Algérie et Bizerte en Juillet 1961, puis sera à nouveau dissoute le 1er Août 1963.

Elle renait sous le même numéro et avec le même insigne mais à nouveau en couleurs le 15 Octobre 1964, ayant l'insigne honneur d'être la première formation transformée sur Crusader à Lann-Bihoué, d'abord, puis à Landivisiau, le canard restant fidèle à cette machine jusqu'en Décembre 1999, date de retrait du Crusader après un bien trop long service pour un intercepteur, entraînant la nouvelle dissolution de la formation à la fin du même mois.
Elle renaitra le 18 Mai 2001, le canard perdant alors toute couleur, low-viz oblige, mais s'installant sur la dérive des premiers Rafale Marine livrés.

D-520

Plan du site | Mentions légales & Sources | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   a&eacuteronavale & porte-avions.com