Dewoitine 520 DC

Avec cette version, nous entrons de plein pied dans la sanctification, après-guerre, du système D à la française.
Constat n°1: La France manquait d'appareil biplace de bon niveau.
Constat n°2: Le génie du bricolage est tricolore.
Melangez les deux, principalement à l'Ecole des Moniteurs de Tours et, vous obtenez un D-520 biplace, le 520 DC (pour Double Commande), bien-sûr en tandem, capable de reproduire toutes les caractéristiques de vol des avions de chasse de l'époque.
Ce fut le D-520 n° 243 qui sera sacrifié sur l'autel de l'adaptation. Bien entendu, les pièces nécessaires à l'aménagement de la place moniteur à l'arrière, durent être prélevées sur d'autres appareils rescapés des combats, mélangeant joyeusement des pièces de Focke-Wulf 190 et de D-520.
Le premier vol a lieu le 19 Octobre 1945, sans problèmes insolubles, lintervention du ministre de l'Air faisant, semble-t-il, avancer le dossier avec l'aide des services officiels.
Le n° 243 passa donc honorablement ses tests au CEV de Marignane en 1946 et, la SNCAC de Colombes se chargea de la réalisation en série.
Quatorze 520 DC furent fabriqués.
Ils portaient les numéros de série 243 pour le prototype et 41, 167, 186, 310, 404, 447, 507, 558, 567, 603, 650, 700, 791 pour les appareils de "série".
Leur carrière fut brève, deux semblant être encore présent à Chateauroux en 1948, le dernier, le 447, effectua son dernier vol le 3 Septembre 1953.
Pourquoi évoquer cette version qui ne fut destinée et utilisé que par l'Armée de l'Air sur ce site dédié aux 520 de l'Aéronavale ? Parce que par un juste pied de nez de l'histoire, c'est un D-520 DC qui est restauré au musée de l'Aéronautique Navale de Rochefort... Retransformé en monoplace !


Longueur: 8,76 m
Envergure: 10,20 m
Hauteur: 2,57 m
Surface alaire: 15,97 m²

Masse à vide: 2 220 kg
Masse en charge: 2 981 kg

Vitesse maximum: 535 km/h
Vitesse ascensionnelle: n/a
Plafond pratique: 10 020 m
Rayon d'action: n/a

Motorisation: 1x moteur Hispano-Suiza 12Y45 à compresseur Viet
Puissance nominale: 850 ch
Puissance maximum: 920 ch
Hélice: tripale Chauvière à pas variable pneumatique

Armement: Aucun

Plan du site | Mentions légales & Sources | Contact | © Aéronavale & Porte-avions 2012-2017, tous droits réservés

Ayez pitié de votre PC, choisissez un navigateur libre et sécurisé   aéronavale & porte-avions.com